• Home
  • /
  • News
  • /
  • Promouvoir l’autosuffisance alimentaire à travers la formation

June 18, 2020

​​​​​​​​Promouvoir l’autosuffisance alimentaire à travers la formation

La Fondation Medine Horizons, avec le soutien du département Agrinnovation de Medine, a réuni des familles de Bambous, bénéficiaires des ONG Quartier de Lumière, École Familiale de l’Ouest et Centre d’Amitié, pour les initier à la culture de légumes à domicile et leur offrir, à cette occasion, environ 200 jeunes plants de giraumon et de basilic.

L’autosuffisance alimentaire et le consommer local sont plus que jamais d’actualité. Le confinement dû au COVID-19 aura d’autant plus convaincu la population mauricienne de la nécessité de cultiver son propre potager à domicile et nul besoin d’avoir un grand espace pour s’y adonner. Face à ce constat et fort de son expertise dans le domaine, le département Agrinnovation de Medine, qui produit notamment les fruits et légumes de la marque Jardins de Medine, a convié des familles de Bambous à une formation pour apprendre les étapes de base pour cultiver un potager à domicile, ce avec le soutien de la Fondation Medine Horizons et les ONG Quartier de Lumière, École Familiale de l’Ouest et Centre d’Amitié. Ces temps d’échange ont eu lieu en petits groupes, dans la cour de chacune des ONG qui ont préalablement préparé une parcelle de terre pour l’occasion, en présence de 29 bénéficiaires représentant au total 18 familles ainsi que de 11 membres des ONG. Afin de les encourager sur cette lancée, environ 200 jeunes plants de giraumon et de basilic leur ont également été offerts par Medine.

Nivershee Theeroovengadum, agronome à l’Agriculture de Medine, était accompagnée de deux collaborateurs et des membres de la Fondation Medine Horizons pour animer ces séances qui ont suscité beaucoup d’intérêt de la part des familles concernées. De la préparation de la terre à la récolte, en passant par la mise en terre des plantules, la préparation d’un compost naturel fait maison et des astuces écologiques pour prévenir des ravages des nuisibles, ce partage a permis aux familles de se familiariser aux techniques de l’agronomie, adaptées au climat mauricien. Le giraumon et le basilic n’ont d’ailleurs pas été choisis au hasard. En effet, plante aromatique encore peu utilisée dans les plats mauriciens, le basilic qui est de la même famille que la menthe dispose de nombreuses vertus pour la santé et favorise notamment la digestion. Quant au giraumon, qui est de la famille des cucurbitacées, il s’adapte parfaitement au sol mauricien. « La distribution de jeunes plants, renforcée par une séance d’apprentissage aux techniques de l’agronomie a permis aux familles de prendre conscience qu’elles ont les capacités de cultiver leurs propres potagers, ce peu importe l’espace dont elles disposent », indique Nivershee Theeroovengadum, agronome à l’Agriculture de Medine.

« La pandémie à laquelle le monde fait face a démontré l’importance de l’agriculture pour la survie d’un pays. Le confinement que nous avons subi ces derniers mois a d’autant plus prouvé l’importance de l’autonomie alimentaire »

« La pandémie à laquelle le monde fait face a démontré l’importance de l’agriculture pour la survie d’un pays. Le confinement que nous avons subi ces derniers mois a d’autant plus prouvé l’importance de l’autonomie alimentaire », souligne Nicole Burzoo, directrice de L’École Familiale de l’Ouest. Quant à Mme Micheline Auguste, bénéficiaire de l’ONG, elle affirme que « cette formation est un bon moyen d’économiser et d’avoir chez nous des produits que nous avons nous-mêmes cultivé ! ».

Au terme de cet après-midi, les familles sont reparties avec des plantules à cultiver chez elles et ont aussi la responsabilité de s’occuper des potagers mis en place dans les cours des ONG dont elles sont bénéficiaires. Une nouvelle activité qui emballe plus d’un !