March 5, 2021

  • Home
  • /
  • News
  • /
  • Naissance d’un deuxième girafon mauricien à Casela Nature Parks

Naissance d’un deuxième girafon mauricien à Casela Nature Parks

Casela Nature Parks est fier d’annoncer la venue au monde du deuxième girafon mauricien le 8 février 2021. Cette nouvelle boule d’énergie porte désormais le joli prénom de Kamaria qui veut dire « claire de lune » en Swahili. Après Nyota le premier girafon né en octobre 2019, ce sont quatre longues pattes qui ont présenté le bout de leur nez aux alentours de 5 h du matin, attestant de la réussite du programme de conservation des espèces à Casela Nature Parks. Le parc est en effet profondément engagé dans la protection des espèces animalières et végétales, qu’elles soient endémiques ou indigènes. La capacité des girafes à se reproduire en captivité est le signe que ces mammifères se sentent entièrement en sécurité pour donner naissance.

La naissance d’un animal constitue toujours un événement majeur à travers le parc. Lorsqu’il s’agit d’un animal d’envergure ou d’une espèce menacée, l’émotion est encore plus grande. La girafe est en effet classée comme une espèce en danger d’extinction par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

C’est un girafon femelle en parfaite santé, pesant entre 65 et 70 kgs, qui a vu le jour le lundi 8 février dernier à Casela Nature Parks. Sa mère Kira est en bonne santé et son père n’est nul autre que Tagada, le mâle dominant de la bande. (Tagada est aussi le papa de Nyota, le premier bébé girafe de Casela)

Les 24 heures qui ont précédé la naissance du girafon ont été quelques peu intenses pour l’équipe de la zoologie. « Nous avons constaté des signes encourageants que la mise-bas était imminente au début du mois de février. Nous avons observé que les mamelles de Kira commençaient à vraiment gonfler d’autant plus que la veille de la mise-bas, un soigneur avait même vu du lait sortir de ses mamelons. Tout le monde était sur le qui-vive. Nos équipes se sont relayées 24hrs sur 24 pour s’assurer que maman et bébé se portaient bien », relate Evans Gopal, responsable du département de zoologie de Casela Nature Parks. Il faut faire ressortir que la période de gestation d’un bébé girafe dure environ 15 mois.

Bien-être de l’animal et méthodes naturelles

Le maître mot demeure le bien-être de l’animal. C’est dans cette optique que Casela Nature Parks privilégie les méthodes naturelles pour les naissances surtout avec des animaux de cette envergure en laissant la nature faire les choses tout simplement. « Nous étions prêts à intervenir au cas où nous devions faire face à d’éventuelles complications, avec l’assistance du DR Marie-Claire Domaingue, la vétérinaire », souligne Evans Gopal.

Comme pour les humains, les premières heures de la maternité peuvent être complexes, voire déstabilisantes ; « Le girafon ne buvait pas assez avec sa mère. En complément, nous lui avons donné du lait reconstitué à l’aide d’un biberon. Ce n’était pas une tâche facile puisque la petite avait du mal à accepter le biberon. Bien qu’il s’agît d’un nouveau-né, le girafon de 70 kg était déjà costaud et donnait mêmes des coups de pattes, ce qui rendait l’opération encore plus compliquée », relate Evans. Fort heureusement au bout de quelques heures, la petite a commencé à téter avec sa maman, au grand soulagement de toute l’équipe. Il faut s’avoir que comme pour tous les mammifères, les premières tétées contiennent le colostrum qui aide à la régulation du système immunitaire du nouveau-né et contient pleins de bienfaits pour une croissance optimale. Il convient de souligner que les bébés girafes se nourrissent exclusivement du lait maternel toutes les 4 à 6 heures et passent la majeure partie de leur temps à se reposer.

La naissance du deuxième girafon est le symbole de réussite d’un long travail de conservation mené depuis l’arrivée au parc des girafes d’Afrique du Sud en Octobre 2014. Cinq ans après, soit le 20 octobre 2019, le premier girafon de Casela Nature Parks annonçait la naissance de la première girafe mauricienne, baptisée Nyota. Un peu plus d’un an plus tard, Nyota, qui est un membre à part entière du groupe de girafes, mesure déjà 3m50. À noter qu’un mâle peut mesurer à l’âge adulte jusqu’à 6 mètres de haut et une femelle, jusqu’à 5 mètres.