May 6, 2022

  • Home
  • /
  • News
  • /
  • Casela s’engage à planter une centaine d’arbres endémiques.

Casela s’engage à planter une centaine d’arbres endémiques.

Casela réitère son engagement à mettre en terre plus de 100 plantes endémiques, enrichissant la collection existante répartie à travers les 350 hectares du parc. À l’occasion de la Journée mondiale de la Terre célébrée le vendredi 22 avril dernier, le parc a invité ses employés et ses visiteurs à faire un geste pour l’environnement en plantant plusieurs arbres et plantes. Le motif opportun pour sensibiliser tout un chacun autour de la protection de l’environnement et encourager tout le monde, y compris ses visiteurs, à faire un écogeste.

Pendant des millions d’années, la Terre Mère a bien pris soin de nous et il est maintenant de notre responsabilité de prendre soin d’elle. Ce message a inspiré les actions et activités organisées par Casela pour la Journée mondiale de la Terre ayant pour but de replacer celle-ci au centre de notre attention et de nos préoccupations. Les visiteurs, locaux comme touristes, et sans oublier les employés ont été invités à participer à la mise en terre de plusieurs plantes dans la zone se trouvant à l’extrême droite du Welcome Centre. Ces plantes sont issues des variétés suivantes : le Barleria, le Dombeya (Hibiscus) ou encore le Baume de l’île plate.

Prenant la parole lors de cette activité, Thierry Arékion, General Manager de Casela Nature Parks est d’avis que chaque action compte pour protéger l’environnement face aux effets du changement climatique et les enjeux environnementaux de notre ère. « À travers cette action, Casela veut contribuer, à son échelle, à cette journée symbolique en impulsant une dynamique collective et une prise de conscience pour reboiser notre île. C’est un investissement à long terme pour notre environnement et pour nos générations futures », a-t-il souligné. D’autres arbustes seront plantés au cours des prochains mois.

Casela Nature Parks, connu surtout pour sa riche collection d’animaux en tous genres et ses attractions uniques à Maurice et dans l’Océan Indien, abrite aussi plus de 250 plantes endémiques. Ainsi, les équipes du parc s’activent au quotidien pour conserver et entretenir le jardin endémique. « Nous voulons conscientiser le public autour de l’importance d’agir pour la protection des trésors que sont la faune et la flore. Deux éléments indissociables à la vie. Nous avons le devoir de protéger notre Terre et avons aussi la responsabilité de contribuer à la reboiser, d’où notre démarche participative d’engager nos visiteurs à faire un geste pour la planète », explique pour sa part Martine Lassémillante, Sustainability Officer à Casela Nature Parks.

D’un parc accueillant des volières d’oiseaux, Casela s’est depuis diversifié dans les loisirs et a renforcé ces dernières années, ses activités zoologiques et de recherche pour la protection des espèces en danger. Depuis 2018, le parc s’est engagé dans un vaste programme de préservation des espèces endémiques de Maurice en signant un Memorandum of Understading (MoU) avec le National Parks and Conservation Services (NPCS) du ministère de l’Agro-Industrie et de la Sécurité Alimentaire. Cet accord portant sur 5 ans permet également d’assurer la promotion de l’éducation et la sensibilisation du public. Casela Nature Parks abrite ainsi plusieurs espèces endémiques telles que les vaches créoles, la chauve-souris, la crécerelle de Maurice, mais aussi des espèces exotiques en danger d’extinction telles que la girafe, le lion, le rhinocéros blanc et d’autres encore. Le parc est profondément engagé dans un programme de conservation des espèces en danger et a eu le bonheur, au cours de ces dernières années, de voir naître plusieurs espèces animalières, preuve que celles-ci se sentent suffisamment en sécurité pour se reproduire.