September 21, 2022

  • Home
  • /
  • News
  • /
  • Année financière 21/22 : Medine récolte les fruits d’une restructuration réussie

Année financière 21/22 : Medine récolte les fruits d’une restructuration réussie

Ce vendredi 23 septembre 2022

Medine Limited a présenté son bilan financier 2021/2022 aux analystes financiers, ce vendredi 23 septembre, au Caudan Arts Centre, Port-Louis. Au cours de cette interaction, la direction du groupe, menée par son Chief Executive Officer, Dhiren Ponnusamy, a expliqué que Medine se rapproche de ses objectifs financiers du moyen terme qui consistent à réduire la dette de l’entreprise à moins de Rs 4 milliards et générer de façon pérenne un bénéfice par action de Rs 4.

Les données-clés pour l’année financière 2021/2022 sont prometteuses pour Medine Limited, ses employés et ses partenaires. D’une part, les revenus ont augmenté de 38% pour atteindre les Rs 1,5 milliards par rapport à la précédente année. D’autre part, les bénéfices avant intérêts, taxes, dépréciation et amortissements (EBITDA) se sont accrus de 83%, atteignant Rs 289 million. De plus, en ligne avec le plan de restructuration du groupe, la réalisation de ses terres a permis de booster les bénéfices après impôts au-dessus du milliard de roupies.

« Le groupe affiche une solide amélioration dans sa performance financière même si l’environnement des affaires demeure challenging, » fait ressortir Dhiren Ponnusamy. « Nous retrouvons cette progression dans l’ensemble de nos secteurs d’activités. En somme, les chiffres de cette année confirment la pertinence et l’efficience pérenne de notre plan de restructuration. »

D’une entité axée sur l’activité cannière à l’Ouest du pays, Medine a diversifié ses opérations qui se regroupent sous cinq pôles : l’agriculture, l’immobilier, Casela Nature Parks, le Sports and Hospitality, et l’éducation. Aujourd’hui, les conditions favorables s’alignent pour doper la performance du groupe, dont la réouverture des frontières, de meilleurs revenus pour le sucre et un intérêt renouvelé pour les développements résidentiels ainsi que les espaces commerciaux et de bureau qu’il offre.

Les finances de Medine Limited s’assainissent, lui offrant une meilleure marge de manœuvre. Avec un endettement qui a baissé de Rs 2,2 milliards pour être ramené à Rs 5,6 milliards, le groupe devrait payer moins d’intérêts à l’avenir. D’ailleurs, cette tendance se dessine déjà dans la mesure où le groupe a remboursé ses obligations pesant Rs 1,4 milliard avant sa maturité, et a levé un milliard de roupies par le biais d’une émission de bons à cinq ans, ce à un taux fixe compétitif.

« Nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif de 4:4, avec un plan précis pour réduire notre dette sous la barre des Rs 4 milliards l’année prochaine, et une stratégie claire pour continuer à pérenniser l’activité de nos opérations, le tout de manière durable sur le plan environnemental ainsi que d’un point de vue social, » renchérit Dhiren Ponnusamy.