• Home
  • /
  • News
  • /
  • Analyst Briefing : Medine présente une stratégie claire de réduction de la dette et de rentabilité durable à moyen terme

November 6, 2020

​​​​​​​​Analyst Briefing : Medine présente une stratégie claire de réduction de la dette et de rentabilité durable à moyen terme

Medine a tenu le 3 novembre dernier, son « Analyst Briefing » annuel, durant lequel le Chief Financial Officer, Javesh Boodnah, a couvert la performance financière du Groupe pour l’année financière se terminant au 30 juin 2020. Qualifiant ces résultats d’insatisfaisants, bien que ceux-ci reflètent les conditions d’exploitation difficiles sous Covid-19, le Chief Operating Officer, Dhiren Ponnusamy, a lors de cette rencontre avec les analystes, donné plus de contexte quant aux mesures significatives prises il y a quelques mois déjà par le Groupe pour restructurer le business, simplifier son modèle opérationnel, assurer sa liquidité et maintenir sa résilience contre d’éventuelles perturbations futures. La direction a également présenté sa stratégie pour une réduction significative de la dette ainsi qu’une profitabilité durable à moyen terme.

Dhiren Ponnusamy, Chief Operating Officer

Les résultats de Medine pour l’année financière se terminant au 30 juin ont été considérablement impactés au cours du dernier trimestre, avec des pertes après impôt de Rs 568 M. La Direction de Medine a profité de cette rencontre avec les analystes, pour expliquer, d’une part ces résultats et d’autre part non seulement les mesures importantes qui ont été prises pour préserver la compagnie en cette période d’incertitude, mais également la stratégie mise en place pour assurer à Medine, un avenir durable.

Ainsi, parlant des résultats, le Chief Financial Officer, Javesh Boodnah, a attribué ces pertes après impôt à principalement à trois facteurs. Le couvre-feu imposé pour répondre à la pandémie et qui a entraîné une forte réduction des revenus, avec des pertes se chiffrant à Rs 174 M. En second lieu, et toujours dans le sillage de la pandémie COVID-19, la non-réalisation des ventes foncières avec des pertes chiffrées à Rs 271 M. – Enfin, une approche de variation très prudente, avec des write-offs de l’ordre de Rs 280 M, traduisant des dépréciations de juste valeur nette (non cash) sur le portefeuille d’investissement.

Javesh Boodnah, Chief Financial Officer

Si les facteurs qui constituent l’essentiel de l’impact sur les résultats de Medine, ne sont pas permanents et se rétabliront avec le temps, afin de permettre au Groupe de naviguer dans ce contexte incertain, des mesures significatives ont été implémentées très tôt post-confinement; incluant la restructuration du Groupe et de ses équipes, la simplification de son modèle opérationnel de 4 clusters indépendants en 6 départements opérants de manière concertée avec des services supports centralisés, mais aussi une série de mesures prises pour assurer notamment la liquidité du Groupe et maintenir sa résilience contre d’éventuelles perturbations futures.

Avec 90% du projet Serenis à Albion vendus et 85% du projet Magenta Parkside à Flic en Flac réservés en à peine un mois, la vente de terre fait preuve d’une forte résilience. Nous accélérerons donc notre pipeline de projets fonciers.”

Le Groupe étant conscient que les perspectives à court terme resteront malgré tout difficiles et que les mesures implémentées jusqu’ici doivent impérativement être soutenues par une stratégie claire qui lui assurera un avenir pérenne, Dhiren Ponnusamy a présenté lors de cette rencontre avec les analystes, la stratégie à moyen terme dans laquelle Medine s’est engagé sur un horizon 2023, pour une réduction significative de sa dette sous MUR 4 milliards ainsi que pour une rentabilité continue en générant un EPS durable de MUR 4.

Dhiren Ponnusamy a également fait ressortir que : « L’acquisition de terrains en morcellements est très prisée des Mauriciens comme véhicule d’investissement alternatif et est perçue comme un ‘natural hedge’ contre l’inflation, ce, à une période où les taux sont bas. Avec 90% du projet Serenis à Albion vendus et 85% du projet Magenta Parkside à Flic en Flac réservés en à peine un mois, la vente de terre fait preuve d’une forte résilience. Nous accélérerons donc notre pipeline de projets fonciers. Ces morcellements couplés aux projets résidentiels de Uniciti (terrains, appartements, townhouses et villas) qui seront lancés dans les prochaines semaines ainsi que d’autres projets fonciers prévus en 2021/22, devraient nous permettre d’atteindre de manière réaliste notre objectif de réduire la dette significativement d’ici 2023.”

Le nouveau dynamisme commercial, un regain de confiance à travers le Groupe, boosté par de nombreux projets en cours et à venir, ainsi que les gains d’efficacité de l’exercice de restructuration qui a été récemment achevé, ne manqueront pas de se refléter dès les résultats de cette nouvelle année financière.

En cette matière, on notera, entres autres, la commercialisation des morcellements de Serenis et de Magenta Parkside ; le lancement de Mo Ti Bazar, une nouvelle marque de fruits et de légumes disponible en supermarchés ; le lancement de Kasnpoz.mu, la nouvelle plateforme pour les loisirs lancée par l’agence Concorde ; le lancement de Pangia, le tout premier parc à thème en plein air pour enfants et pour la famille à Casela Nature Parks, ainsi que d’autres projets fonciers et agricoles annoncés pour novembre.

En plus de l’autonomie financière de chacune de ses activités, et avec l’ensemble des mesures lancées et à venir, le Groupe se dit confiant ici encore d’atteindre son objectif d’un EPS durable de MUR 4, d’ici 2023.